-

 

Analyse d'échantillons de bois et datation

 

Les échantillons de bois qui avaient été prélevés, lors de la 2ème phase de travaux en 2010, dans un trou de boulin et provenant du plancher, ont été confiés à un laboratoire polonais. Le 25/02/2014, les résultats de l’analyse au carbone 14 donne une datation avancée : fin 8ème/début 9ème siècle, avec une probabilité de 95%. Il reste 5% de chance que ce bout de bois ne corresponde pas à une datation avancée. Ce qui n’est pas négligeable et cela appelle à faire d’autres analyses.

 

Néanmoins, lors de la 1ère phase de restauration de la tour sarrasine en 2004, le CEM (Centre d’Etudes Médiévales), en charge du service archéologique, a découvert plusieurs fragments de bois dans la lierne à 9 mètres de hauteur au-dessus de la porte d’entrée.

Depuis cette date, les morceaux de bois avaient été confiés à Mme Catherine Lavier (archéoendométrie du Laboratoire d’Archéologie Moléculaire et Structural du CNRS). Depuis 2007, notre association, consciente de l’intérêt scientifique, a multiplié les démarches pour retrouver les vestiges de bois, en proposant d’en prendre l’étude à sa charge. Françoise Kotovtchikhine a été missionnée auprès de Mme Lavier et sa ténacité a été récompensée car nous avons pu récupérer les fragments de bois, très fragiles mais aussi précieux qu’un trésor !